Monde du vin

Gelées des 27-28 avril en bordelais

08/05/2017

Avec des températures minimales de -2°C à -4°C par endroit et une vigne en avance de 3 semaines, cet épisode de gelées matinales a diversement touché la Gironde :
• en bordure de l'estuaire, le Médoc a été très peu impacté. Plus à l'intérieur des terres, les appellations Moulis et Listrac ont par contre été sévèrement gelées.
• l'agglomération bordelaise a protégé les Pessac-Léognan, sauf ceux en bordure de forêt au sud de Léognan (Chevalier, Fieuzal...).
• les Graves et le Sauternais ont été concernés, avec des dégâts de 10% à 80%, jusqu'à 100% à Climens.
• sur Saint-Émilion et Pomerol, les conséquences sont très variables, 20% à 100% selon l'exposition et les moyens mis en œuvre (bougies, hélicoptère...).
• ailleurs, Entre-Deux-Mers, Côtes de Bourg, Fronsac, Côtes de Castillon, Satellites de Saint-Émilion, etc., beaucoup se demandent s'ils produiront 2017.
En conclusion, les grands crus sur de grands terroirs a priori moins gélifs ont été globalement épargnés. Certains se rappellent même que les très grands millésimes 1945 ou 1961 sont issus de gelées printanières.
Dans les appellations moins prestigieuses, avec des propriétés plus ou moins au seuil de rentabilité, c'est économiquement catastrophique.

Week-end des Grands Crus

10/04/2017

Comme chaque année, les 118 Châteaux membres de l'Union des Grands Crus de Bordeaux organisent un week-end à l'intention des amateurs.

L'édition 2017 aura lieu les samedi 20 et dimanche 21 mai prochain. Au programme : dégustation du millésime 2014, déjeuners et dîners dans les Châteaux, tournoi de golf, circuits dans le vignoble, visite de la Cité du Vin, etc.

Plus d'informations

Haut-Batailley change de mains

04/04/2017

Château Haut-Batailley appartenait à la famille Borie (Ducru-Beaucaillou...) depuis les années 1930.

Ce 5ème grand cru classé de Pauillac de 22 hectares a été, depuis 2003, brillamment dirigé par François-Xavier Borie (Grand-Puy-Lacoste).

Il vient d'être acquis par la famille Cazes (également propriétaire de Lynch-Bages et Ormes de Pez) et échappe ainsi à l'appétit de crus classés voisins désireux d'étendre leur vignoble.

Nul doute que Haut-Batailley conservera son identité et restera l'un des rapports qualité/prix les plus pertinents de Pauillac.

Plus d'informations