Dernières nouveautés

Juillet 2017 :

Avant de clôturer la campagne primeur du millésime 2015 le 31 juillet prochain, plusieurs nouveautés notamment bourguignonnes ont été récemment mises en ligne :

Pessac-Léognan rouge : LE CLÉMENTIN DU PAPE-CLÉMENT
• Margaux : MONBRISON
• Pomerol : LA GRAVETTE DE CERTAN

• Bourgogne blanc : Domaine de l'ARLOT
• Bourgogne rouge : Domaine ARLAUD, Clos des LAMBRAYS, Domaine de l'ARLOT, Domaine de la POUSSE D'OR

-------------------------------------------

Semaine du 4 au 8 juillet 2016 :

Maintenant que les ténors de chaque appellation sont apparus, que le mois de juillet est là (et que la France est en finale...), plus aucune nouveauté 2015 n'est attendue avant l'automne prochain.

Petit à petit, nous voyons les quantités des 2015 s'amenuiser. Aussi, pour faciliter votre navigation, nous supprimons au fur et à mesure de nos listes les vins maintenant totalement épuisés. Sur plus de 210 vins de 2015 proposés depuis mai dernier, environ 160 restent disponibles à ce jour.

Même si les Bordeaux 2015 ont tout l'avenir devant eux pour montrer leurs talents, il est possible de tirer dès à présent une première conclusion : 2015 est bien de la race des grands millésimes bordelais, comme on n'en rencontre en moyenne que tous les 5 à 10 ans. Ainsi que l'a écrit Michel Bettane au tout début des dégustations dès le 14 mars dernier « Si 2015 n'est pas un bon millésime, je change de métier ».

Le nombre de crus ayant mérité en primeur les plus hautes notes pour le Wine Advocate est un bon indicateur au fil du temps et prouve la réelle valeur des 2015 :

Millésime200020052009201020112012201320142015
Nombre de crus
atteignant 100/100
59211011005
Nombre de crus
dépassant 95/100
21164340150432

-------------------------------------------

Nouveauté de la semaine du 27 juin au 1er juillet :

Un vin blanc sec comme nouveauté de la semaine :

Blancs secs Bordeaux : VIRGINIE DE VALANDRAUD

Quelques informations complémentaires que nous ne vous avions pas encore données :

BLANCS LIQUOREUX

Invariable : s'il est un cru classé qui ne change pas d'année en année, c'est bien DOISY-DAËNE. En premier lieu parce qu'il est à chaque millésime parmi les tout premiers du Sauternais. Cette année encore pour son 2015, que le Wine Advocate a noté 95-97/100 à égalité avec Rieussec et Suduiraut, juste derrière Yquem, Climens et de Fargues. En second lieu parce que son prix est rigoureusement le même qu'en 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014, 28,60 € HT la bouteille. Un choix prioritaire et, de loin, le meilleur rapport qualité/prix des liquoreux bordelais (et même européens !).

Grand absent : une fois de plus, nous regrettons qu'YQUEM ne propose plus son vin en primeur mais attende la mise en bouteille deux ans après (le millésime 2014 sera proposé à l'automne prochain). D'autant plus que son 2015 est une réussite majeure, rangée par Wine Advocate « au niveau des 2001 ou 2009 » et noté 98-100/100.

ROUGES RIVE GAUCHE

Fan zone (côté sud) : l'appellation Margaux est annoncée à juste raison comme le cœur de la rive gauche en 2015. Pour autant, il ne faudrait pas passer sous silence sa voisine Pessac-Léognan qui concentre elle aussi de remarquables réussites, de HAUT-BAILLY à DOMAINE DE CHEVALIER parmi beaucoup d'autres. D'ailleurs, les deux plus grands rouges rive gauche du millésime 2015 sont pour nous à égalité HAUT-BRION et MARGAUX.

Fan zone (côté nord) : juste au-dessus de l'appellation Margaux, Saint-Julien est connue pour être celle qui possède le plus bel aréopage de grands crus classés du Médoc, dont aucun ne peut être suspecté à chaque millésime de ne pas avoir exploité son vignoble au mieux de ses possibilités. Les 2015 y sont remarquables, notamment dans la partie sud, que ce soit à SAINT-PIERRE, BRANAIRE-DUCRU, BEYCHEVELLE, GRUAUD-LAROSE ou DUCRU-BEAUCAILLOU.

Paradis : mention spéciale pour la justesse d'équilibre affichée par SAINT-PIERRE, entre élégance, raffinement aromatique, délicatesse et densité. Noté 17,5/20 « Coup de cœur. Ma meilleure note donnée à ce cru en primeur. Délicieux » par M. Quarin, 17-18/20 « Saint-Pierre à son sommet » pour la Revue du Vin de France, ou 90-93/100 « One of the pleasant surprises of the vintage » par M. Galloni.

ROUGES RIVE DROITE

Du fruit et encore du fruit : comme l'a écrit M. Citerne dans la Revue du Vin de France pour les 2015 de la rive droite : « Évitez les excès de la surmaturité et de la surextraction, privilégiez les vins de fruit. ». Exactement le cahier des charges de M. Durantou (L'Église-Clinet) quand il élabore ses Lalande de Pomerol : LA CHENADE, LES CRUZELLES et son Côtes de Castillon : MONTLANDRIE. Nous vous parlons de ces vins depuis plus de 10 ans et sommes heureux de voir que les critiques, tant français qu'anglo-saxons, les mettent en avant cette année. Succès largement mérité.

Association de bienfaiteurs : le formidable terroir de Fronsac (considéré au XIXème siècle avec Saint-Émilion comme le meilleur du Libournais devant Pomerol et tous les autres) est un choix prioritaire en 2015, d'autant plus en considérant les rapports qualité/prix qu'il offre. Les 5 crus sélectionnés, LES TROIS CROIX, DALEM, LA VIEILLE CUREMOULIN-HAUT-LAROQUE et HAUT-CARLES font partie de l'Association "Expression de Fronsac" qui regroupe depuis 20 ans les 12 propriétés les plus talentueuses du secteur.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 20 au 24 juin :

Les derniers crus attendus, même LE PIN, ont proposé leur 2015 cette semaine :

Pauillac : CARRUADES DE LAFITE, LAFITE-ROTHSCHILD

Pomerol : LA CONSEILLANTE, L'ÉVANGILE, LE PIN

• Saint-Émilion : FIGEAC, CHAPELLE D'AUSONE, CHEVAL BLANC, AUSONE

Quelques informations complémentaires sur les grands du Libournais :

Poulain : preuve de la qualité du millésime, le second vin LE PETIT CHEVAL ne sera pas produit en 2015, toutes les parcelles en production ayant été retenues pour composer le grand vin, CHEVAL BLANC.

D'une encolure : toute la rive droite a brillé en 2015, de Fronsac à Castillon, en passant bien sûr par Saint-Émilion, Pomerol et leurs satellites. S'il fallait désigner l'épicentre, ce serait pour nous la partie est de Pomerol et le plateau de graves de Figeac, avec en tête CHEVAL BLANC suivi de près par VIEUX CERTAN, LA CONSEILLANTE, FIGEAC, L'ÉVANGILE et certainement PETRUS (non goûté).

Petit-Village (re-)deviendra grand : fort d'un des tout meilleurs vignobles de Pomerol (il fut 2ème grand cru classé de Pomerol en 1943, Certan de May, La Conseillante, L'Évangile, Trotanoy et Vieux-Certan), il ne manquait qu'une étincelle pour réveiller PETIT-VILLAGE, propriété du Groupe AXA. Elle s'est produite en 2015 avec la nomination d'une jeune œnologue douée, Diana Berrouet-Garcia, comme directrice technique (et toujours M. Derenoncourt en consultant). Ce grand terroir ne pouvait donner qu'un grand Pomerol en 2015 (noté 93-96/100 par M. Galloni), pour la moitié du prix de ses illustres voisins.

Duo de Vieux-Certan : avec l'arrivée de Guillaume à ses côtés, Alexandre Thienpont nous convainc que VIEUX-CHÂTEAU-CERTAN brillera encore et toujours pendant pendant au moins la prochaine génération. Père et fils ont fait merveille en 2015 avec, la même année, des raisins exceptionnels sur les deux cépages : les merlots sont dignes de ceux de 2009 et les cabernets francs aussi réussis qu'en 2011.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 13 au 17 juin :

Les plus grands crus proposent maintenant leur 2015, avec des hausses de prix dépassant pour certains 50% par rapport à 2014. Leur niveau de prix les situe non pas au niveau de celui de 2011 comme nous l'aurions souhaité mais à mi-chemin entre 2011 (en moyenne, +25% au-dessus) et 2010 (-25% en dessous).

Il est possible de commenter à l'infini le prix des 50 étiquettes les plus recherchées mais, si on tient compte de la réelle qualité des 2015 et de la demande pour ces vins (comme le montre le nombre de 2015 déjà épuisés), la côte des 2015 trouve une justification. D'autant que rien n'assure qu'il ne faudra pas attendre à nouveau 5 ans avant de retrouver un millésime du calibre des 2015.

Et, mis à part ces 50 fers de lance, Bordeaux a produit en 2015 une pléiade de réussites remarquables à prix compétitifs (comme par exemple LATOUR-MARTILLAC, blanc comme rouge, voir plus bas).

Voici les grands crus apparus cette semaine :

Blancs secs Bordeaux : AILE D'ARGENT

• Pessac-Léognan rouges : LA CHAPELLE DE LA MISSION HAUT-BRION, LE CLARENCE DE HAUT-BRION, LA MISSION HAUT-BRION, HAUT-BRION

• Margaux : PAVILLON ROUGE, MARGAUX

Saint-Julien : DUCRU-BEAUCAILLOU, LÉOVILLE-LAS CASES

Pauillac : RÉSERVE DE LA COMTESSE, PICHON-COMTESSE DE LALANDE, PETIT MOUTON, MOUTON-ROTHSCHILD

• Saint-Estèphe : MONTROSE

Pomerol : LA PETITE ÉGLISE, VIEUX-CERTAN, L'ÉGLISE-CLINET

• Saint-Émilion : CARILLON D'ANGÉLUS, TROPLONG-MONDOT, LA MONDOTTE, ANGÉLUS

- Château MONTROSE est la bonne surprise de la semaine avec un 2015 en hausse de (seulement) 21% par rapport à 2014.

- Château PONTET-CANET est l'autre bonne nouvelle avec le retour de ce cru (épuisé depuis fin mai) dans nos listes 2015, suite à une quantité supplémentaire mise en marché cette semaine.

- Château LATOUR-MARTILLAC. Les Pessac-Léognan sont à l'honneur en 2015 sur les deux couleurs. S'il y en a un qui a particulièrement brillé, c'est incontestablement LATOUR-MARTILLAC, distingué en blanc par M. Quarin « une grande réussite du cru », noté 93-95/100 par Wine Advocate. Mais aussi en rouge « L'une des excellentes affaires du millésime ! » pour La Revue du Vin de France, noté 92-94/100 par Wine Advocate. Les deux vins, blancs et rouges sont à 24,30 € HT et 25,30 € HT la bouteille. Peu d'autres régions en France et en Europe offrent de tels rapports qualité/prix.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 6 au 10 juin :

Les ténors de chaque appellation sont attendus à partir de maintenant.

Nous espérions que les hausses de prix resteraient contenues entre +20% et +30% mais, en se rapprochant des sommets de la hiérarchie bordelaise, nous voyons bien que les prix montent à l'unisson.

Les hausses pour les plus grands de cette semaine approchent les +50%, ce qui place 2015 à mi-chemin entre les prix en primeur des 2011 et ceux des 2010.

Il est vrai qu'il y a la demande internationale (nous avons appris que la compagnie aérienne Emirates commande en primeur plusieurs dizaines de milliers de caisses de grands crus 2015), les excellentes critiques et notes attribuées à 2015, et que rien n'indique qu'il ne faudra pas attendre 5 ans avant de retrouver un millésime du même niveau à Bordeaux.

Voici les nouveaux crus mis en vente cette semaine :

Blancs secs Bordeaux : BLANC DE LYNCH-BAGES

• Pessac-Léognan rouges : LA PARDE HAUT-BAILLY, HAUT-BAILLY

• Margaux : PALMER

Pauillac : LYNCH-BAGES, PICHON-BARON

• Saint-Estèphe : LES PAGODES DE COS, COS D'ESTOURNEL

Pomerol : FUGUE DE NÉNIN, NÉNIN, FEYTIT-CLINET, LA VIOLETTE

• Saint-Émilion : LE DRAGON DE QUINTUS, PAVIE-MACQUIN, BEAUSÉJOUR-DUFFAU, CLOS FOURTET, QUINTUS

Nous venons également d'avoir les 2015 de M. Peter SISSECK :

• Saint-Émilion : ROCHEYRON

• Ribeira del Duero : P.S.I., FLOR DE PINGUS, PINGUS

La météo 2015 en Ribeira del Duero fut très comparable à celle de Bordeaux : un été chaud et sec suivi d'un mois de septembre sans pluies. La rapide maturité des raisins a permis de débuter les vendanges à Dominio de Pingus le 21 septembre, date inhabituellement précoce.

Leurs 2015 ont une excellente expression aromatique, une belle richesse davantage sur l'élégance que sur la concentration, et une structure veloutée (acidité légèrement plus basse qu'en 2014). En plus du tri manuel, le P.S.I. a bénéficié cette année de l'utilisation d'une trieuse automatique (Tribaie).

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 30 mai au 3 juin :

Après lundi (férié au Royaume Uni et aux U.S.A.) et mardi (férié à Bordeaux pour l'inauguration de la Cité du Vin avec MM. Hollande et Juppé), cette semaine ne comptait plus que trois jours actifs.

Il était prévu qu'elle soit intense, et elle le fut ! Voici la moisson de la semaine :

Blancs secs Bordeaux : CARBONNIEUX, MALARTIC-LAGRAVIÈRE, SMITH-HAUT-LAFITTE, DOMAINE DE CHEVALIER

 Vins de Côtes : DOMAINE DE L'A

• Pessac-Léognan rouges : CARBONNIEUX, MALARTIC-LAGRAVIÈRE,  DOMAINE DE CHEVALIER, SMITH-HAUT-LAFITTE

• Médoc / Moulis : POTENSAC

• Margaux : DURFORT-VIVENS, CANTENAC-BROWN, D'ISSAN, BRANE-CANTENAC, RAUZAN-SÉGLA

Saint-Julien : SARGET DE GRUAUD, CONNÉTABLE DE TALBOT, GLORIA, TALBOT, SAINT-PIERRE, GRUAUD-LAROSE, LÉOVILLE-POYFERRÉ

Pauillac : HAUT-BATAILLEY, GRAND-PUY-LACOSTE

• Saint-Estèphe : MARQUIS DE CALON, CALON-SÉGUR

Pomerol : ROUGET, CLINET

• Saint-Émilion : LA DOMINIQUE, LARCIS-DUCASSE, CANON-LA GAFFELIÈRE

- Côté hausse : après un démarrage de campagne sage avec des augmentations de prix contenues (entre +10% et +20% par rapport à 2014), nous constatons des augmentations majorées (entre +20% et +30%) en montant dans la hiérarchie des crus. Quoiqu'il en soit, ces hausses restent raisonnables compte tenu de la différence de qualité entre les millésimes 2014 et 2015, et placent 2015 globalement -25% sous le prix des 2010.

- Côté baisse : il existe un cru qui a baissé ses prix en 2015, non pas du fait d'une qualité en baisse (bien au contraire) mais probablement en raison d'un volume accru. Nous saluons là le CLOS MANOU, pour ses efforts tant qualitatifs que tarifaires : -10% pour le grand vin comme pour le second vin, PETIT MANOU.

- Château CANON à Saint-Émilion. Ce cru appartenant au groupe Chanel est en pleine progression depuis l'arrivée du nouveau régisseur, M. Audebert, il y a 18 mois. N'ayant pas suivi ce château dans les derniers millésimes, notre Maison n'est à regret pas allocataire de ce vin cette année. Mais nous comptons bien l'intégrer dans nos sélections dès l'an prochain.

-------------------------------------------

Semaine du 23 au 27 mai : Ô temps ! suspends ton vol...

Nombre de propriétaires et négociants ont quitté Bordeaux pour rejoindre Hong-Kong où s'est tenu cette semaine Vinexpo, les uns pour présenter leurs vins, les autres pour enregistrer les commandes...

De ce fait, la campagne "Primeurs 2015" a été temporairement suspendue et aucune nouveauté n'est apparue cette semaine.

Par contre, beaucoup de grands crus annoncent leur sortie dès la semaine prochaine, qui devrait être intense.

Pour faciliter vos choix parmi les près de 300 crus que nous sélectionnerons en "Primeurs 2015", nous avons maintenant ouvert 4 rubriques :

les pépites, regroupant les crus, le plus souvent rares, et qui, par leur terroir, le talent et les soins des vignerons, façonnent des vins admirables même s'ils ne font généralement pas la une des revues,

pour la garde, regroupant tous ceux qui, à notre avis, disposeront d'un potentiel de garde d'au moins 20 ans,

les vins bio, regroupant ceux qui seront a priori dûment certifié après la mise en bouteille (et non pas ceux qui ne sont qu'en période de conversion),

qualité/prix, regroupant ceux qui offrent les meilleurs rapports qualité(/plaisir)/prix de leur appellation. La sélection de cette rubrique évoluera selon les prix des crus à venir.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 17 au 20 mai :

Avant Vinexpo qui aura lieu la semaine prochaine à Hong-Kong (24-26 mai), la campagne "Primeurs 2015" continue son déroulement avec la mise en vente de crus qui, progressivement, se rapprochent du haut du tableau :

Blancs secs Bordeaux : LES ARUMS DE LAGRANGE, LATOUR-MARTILLAC

Sauternes / Barsac : CLIMENS

Fronsac / Vins de Côtes : D'AIGUILHE, HAUT-CARLES

Pessac-Léognan rouges : LATOUR-MARTILLAC

• Médoc / Moulis : SOCIANDO-MALLET

Margaux : PRIEURÉ-LICHINE, GISCOURS

Saint-Julien : LES FIEFS DE LAGRANGE, LALANDE-BORIE, LAGRANGE, LA CROIX DUCRU-BEAUCAILLOU, BRANAIRE-DUCRU, LÉOVILLE-BARTON

Pauillac : PÉDESCLAUX, DUHART-MILON, PONTET-CANET

Pomerol : BELLEGRAVE

Saint-Émilion : MOULIN SAINT-GEORGES, CLOS DE L'ORATOIRE

La bonne nouvelle de la semaine est la sortie du Château PONTET-CANET, avec une hausse de seulement +13% par rapport au prix de 2014, et une baisse de -26% par rapport au prix de 2010. En espérant que les autres grands crus à venir sauront s'inspirer de cet exemple...

Par ailleurs, nous avons ouvert un nouvel onglet (ici) intitulé "Pour la garde" regroupant les vins que nous pensons capables de vieillir au minimum 20 ans. Cet onglet est destiné aux (très) patients dotés d'une cave déjà bien fournie, ou à tous ceux qui auront un heureux événement à fêter dans 20 ans (et après).

La capacité de vieillissement est l'apanage des plus grands crus. Mais, 2015 étant un grand millésime, des crus plus abordables seront tout aussi capables d'une longue garde comme par exemple Château ORMES DE PEZ à Saint-Estèphe ou HAUT-CARLES à Fronsac. Nombre de Sauternes sont aussi présents dans cette rubrique, sachant qu'ils seront toujours en pleine forme quand le plus tardif des vins rouges commencera à décliner.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 9 au 13 mai :

Comme attendu, nombre de crus mettent à profit cette semaine pleine pour proposer leur 2015. À ce jour, nous avons ajouté :

Blancs secs Bordeaux : LARRIVET HAUT-BRION, PAPE CLÉMENT

Sauternes : CARMES DE RIEUSSEC, RIEUSSEC

Vins de Côtes : PEYROU (nouveau), LA CHENADE, MONTLANDRIE, LES CRUZELLES

Pessac-Léognan rouges : LARRIVET HAUT-BRION, PAPE-CLÉMENT

Margaux : DEYREM-VALENTIN, LA GURGUE, SIRAN (nouveau), FERRIÈRE, DU TERTRE, MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY

Saint-Julien : LANGOA-BARTON, CLOS DU MARQUIS, BEYCHEVELLE

Pauillac : FONBADET (nouveau), D'ARMAILHAC, CLERC MILON

Saint-Estèphe : HAUT-MARBUZET

Pomerol : PETIT-VILLAGE

Saint-Émilion : FONROQUE, PETIT-GRAVET-AÎNÉ, VIRGINIE DE VALANDRAUD, CLOS SAINT-JULIEN, LA GAFFELIÈRE (nouveau), VALANDRAUD

Quatre nouveautés entrent dans nos sélections 2015 :

- Château PEYROU, Côtes de Castillon appartenant à Mme Papon-Nouvel (propriétaire des Ch. Petit-Gravet-Aîné et Clos Saint-Julien). Rapport qualité/prix impeccable et culture bio comme pour ses deux Saint-Émilion,

- Château SIRAN, cru bourgeois de Margaux, maintenant conseillé par Hubert de Boüard (Angélus) et qui nous livre en 2015 son meilleur vin depuis... au moins 20 ans !

- Château FONBADET, un des derniers crus bourgeois de Pauillac, magnifiquement situé (ses voisins ont pour nom Pichon Lalande, Latour, Lynch-Bages et Mouton-Rothschild). En pleine renaissance à partir du millésime 2015 et l'arrivée de l'œnologue Michel Rolland.

- Château LA GAFFELIÈRE, nous sommes ravis de retrouver dans nos sélections (après 20 ans d'absence) ce 1er grand cru classé de Saint-Émilion, à la faveur d'un 2015 éblouissant et reconnu comme tel par les critiques (cf. Revue du Vin de France, Quarin, Galloni...).

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 2 au 6 mai :

Cette semaine étant tronquée par le pont de l'Ascension, nous nous attendions à peu de mises en vente "Primeurs 2015".

Quelques crus sont tout de même apparus :

Sauternes : SUDUIRAUT

Vins de Côtes : LES JONQUEYRES, CLOS PUY ARNAUD

Fronsac : LES TROIS CROIX, LA VIEILLE CURE

Médoc / Moulis : LA TOUR CARNET, POUJEAUX

Margaux : LA TOUR DE MONS

Saint-Estèphe : ORMES DE PEZ

Saint-Émilion : BERLIQUET

Nous en avons profité pour mettre en ligne notre première lettre d'information retraçant le millésime 2015 à Bordeaux. Vous la découvrirez en cliquant sur l'onglet "Info Bordeaux mai 2016" : ici.

Pour faciliter vos choix et vous permettre de découvrir plus largement le talent des Bordeaux 2015, nous avons ouvert cette année les possibilités de caissage à un plus grand nombre de crus :

• ceux d'un prix inférieur à 10,00 € HT la bouteille :
  - par caisse de 12 bouteilles (ou 6 magnums sans supplément, ou 24 demi-bouteilles avec supplément)

• ceux d'un prix compris entre 10,00 € HT et 50,00 € HT la bouteille :
  - par caisse de 12 bouteilles (ou 6 magnums sans supplément, ou 24 demi-bouteilles avec supplément)
  - par caisse de 6 bouteilles (ou 3 magnums sans supplément, ou 12 demi-bouteilles avec supplément)

• ceux d'un prix supérieur à 50,00 € HT la bouteille :
  - par caisse de 12 bouteilles (ou 6 magnums sans supplément, ou 24 demi-bouteilles avec supplément)
  - par caisse de 6 bouteilles (ou 3 magnums sans supplément, ou 12 demi-bouteilles avec supplément)
  - par caisse de 3 bouteilles

En regard de chaque cru, un menu déroulant vous précise les caissages et flaconnages possibles.

Nous nous doutons que la semaine prochaine, 5 jours ouvrés, sera beaucoup plus prolifique, de nombreux crus classés étant annoncés.

-------------------------------------------

Nouveautés de la semaine du 25 au 29 avril :

La campagne "Primeurs 2015" a commencé cette semaine avec les premières mises en vente :

Blancs secs Bordeaux : DOISY-DAËNE, CLOS FLORIDÈNE, COUHINS

Sauternes / Barsac : HAUT-BERGERON, CLOS HAUT-PEYRAGUEY, DOISY-DAËNE, COUTET, LAFAURIE-PEYRAGUEY

Vins de Côtes : DE FRANCS "Les Cerisiers", REYNON, PUYGUÉRAUD, LA MAURIANE, LA FLEUR DE BOÜARD

Fronsac : DALEM, MOULIN HAUT-LAROQUE

Graves / Pessac-Léognan rouges : CLOS FLORIDÈNE, COUHINS

Médoc / Moulis : LOUSTEAUNEUF, DU RETOUT, PETIT MANOU, BELLE-VUE, MAUVESIN-BARTON, CHARMAIL, CLOS MANOU, CHASSE-SPLEEN

Margaux : MILLE ROSES

Pomerol : GAZIN

Saint-Émilion : CÔTE DE BALEAU, FOMBRAUGE

Hors Bordeaux, le Domaine Jean CHARTRON nous a réservé une bonne surprise en proposant ses Bourgognes blancs 2015 exactement au même prix que ses 2014 l'an dernier :

Saint-Aubin 1er cru : MURGERS DES DENTS DE CHIEN

Puligny-Montrachet 1er cru : FOLATIÈRES, CLOS DE LA PUCELLE, CLOS DU CAILLERET

Grands crus : CORTON-CHARLEMAGNE, CHEVALIER-MONTRACHET

Nous avons également reçu les 2015 de TARDIEU-LAURENT. L'augmentation des prix est comme chaque année plus que raisonnable (+6%) alors que la Vallée du Rhône a réussi un très grand millésime 2015. Peut-être même le plus grand millésime depuis 1999 dans la partie septentrionale ?

Blancs : SAINT-PÉRAY, CHÂTEAUNEUF DU PAPE, CONDRIEU, HERMITAGE

Rouges Rhône Septentrional : CROZES-HERMITAGE, SAINT-JOSEPH, CORNAS, CÔTE-RÔTIE, HERMITAGE

Rouges Rhône Méridional : RASTEAU, VACQUEYRAS, GIGONDAS, CHÂTEAUNEUF DU PAPE

Rouge Provence : BANDOL