Editorial

Editorial April 22, 2022

 

Nous avions prévu que cette sélection "Printemps-Été 2022" serait celle d'une joie et d'une liberté pleinement retrouvées après deux ans de restrictions et de confinements en raison de la pandémie Covid-19.

Malheureusement, l'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février nous aura fait passer sans transition d'une crise sanitaire à une guerre autrement plus dramatique à nos portes.

Malgré tout, le printemps est déjà là et nous avons le plaisir de vous remettre notre nouvelle sélection semestrielle qui nous accompagnera jusqu'à l'automne prochain. Avant de passer en revue les nouveautés de cette saison, nous devons vous alerter sur l'évolution du prix des grands vins, qu'ils soient de Bordeaux ou d'ailleurs.

Entre une succession de millésimes peu productifs (à nouveau en 2021 : -25% à Bordeaux, -37% en Champagne, -49% en Bourgogne...), l'attirance croissante des amateurs fortunés et investisseurs internationaux pour les vins prestigieux et le retour de l'inflation à l'échelle planétaire, nous étions déjà convaincus que les hausses de prix à l'œuvre depuis l'an dernier étaient appelées à durer.

Depuis que le conflit russo-ukrainien a éclaté, nous sommes aujourd'hui persuadés que ce mouvement haussier sur les grands vins se poursuivra jusqu'à fin 2023 a minima. Nous en aurons une première concrétisation avec le prix certainement soutenu des Primeurs 2021 en mai/juin prochain.

 -------------------------------
 Bordeaux

Nous continuons à alimenter nos pages bordelaises avec la sélection de grands crus dans les grands millésimes récents, selon les prix de chacun, 2019 n'étant plus nécessairement le moins cher de tous.

Quelques exemples de ces nouveautés : d'Yquem 2019, Chevalier rouge 2019, Rauzan-Ségla 2016, Cos d'Estournel 2015, Vieux-Certan 2015, Canon-La Gaffelière 2019, Clos Fourtet 2019 et 2018, Ausone 2018...

Mais la grande nouveauté de cette saison est la réapparition de crus, petits ou grands, dans les millésimes de la décennie 2000-2010 donc entrés dans leur phase d'apogée et appréciables dès à présent, pour un prix comparable voire inférieur à celui des derniers millésimes :

Sauternes : Rieussec 2009, d'Yquem 2008 et 2010

• Pessac-Léognan rouge : Clos Floridène 2008, Latour-Martillac 2007, Smith-Haut-Lafitte 2009, Haut-Bailly 2009, Haut-Brion de 2002 à 2010

Médoc/Moulis : Chasse-Spleen 2006, Sociando-Mallet 2008, Poujeaux 2009 (magnum), La Tour Carnet 2009 (magnum)

• Margaux : Ferrière 2007 et 2009 (magnum), Pavillon Rouge 2009 et 2010, Margaux (magnum) 2009

Saint-Julien : Moulin de la Rose 2008, Lalande-Borie 2007 et 2008, Talbot 2009, Gloria 2007 et 2008, Léoville-Barton 2009 (demi-bouteille), Ducru-Beaucaillou 2010

• Pauillac : Haut-Bages Libéral 2006, Pichon-Comtesse de Lalande 2009 et 2010

Saint-Estèphe : Ormes de Pez 2009 (demi-bouteille et magnum)

Pomerol : Rouget 2009 (magnum), Gazin 2009 (magnum), La Conseillante 2009, Vieux-Certan 2009, L'Évangile 2009, L'Église-Clinet 2009 (bouteille et magnum)

• Saint-Émilion : Clos Fourtet 2005 et 2010, Angélus 2009

-------------------------------
Offres Dégustation

Nos traditionnelles Offres Dégustation mettent en avant quatre réussites particulières, toujours avec un prix remisé :

• le bourgogne blanc bio "Côte d'Or" 2019 du domaine Rémi Jobard à Meursault, car il est toujours possible de goûter un excellent chardonnay de la Côte de Beaune sans se ruiner, à 26,70 € la bouteille.

• le vin blanc sec du Château Talbot, Caillou Blanc 2018, croquant et tendre, de belle ampleur, une bouteille faite pour la table avec un plat élaboré (poisson en sauce crémée), à 29,20 € la bouteille.

• le second vin du Château Grand-Puy-Lacoste, Lacoste-Borie 2015, parfait Pauillac à son apogée, aux arômes de cassis, réglisse et cèdre typiques de son appellation, à 28,30 € la bouteille.

• une future bouteille mythique, Château La Mission Haut-Brion (rouge) 2016, déjà comparée aux légendaires millésimes 1955 et 1989 du cru, à 450,00 € la bouteille.

-------------------------------
Ailleurs en France

En premier lieu, il y a l'arrivée du dernier millésime des producteurs que nous suivons :

• millésime 2019 chez Tardieu-Laurent (Rhône),
• millésime 2020 chez Rémi Jobard, domaine de Villaine et domaine Pommier (Bourgogne), Georges Vernay (Rhône), et François Chidaine (Loire).

L'événement hors Bordeaux est l'entrée pour la première fois dans notre catalogue d'un producteur alsacien. En l'occurrence, nous sommes ravis de vous proposer les grands rieslings secs et bio du domaine Barmès-Buecher qui font incontestablement partie du cercle restreint des grands vins blancs français, avec une surprenante capacité à se bonifier à l'aération sur plusieurs jours. Et pour un prix ne dépassant pas 33,00 € la bouteille en grand cru.

Par ailleurs, vous ne trouverez plus sur notre site les vins des domaines de La Pousse d'Or (Bourgogne) et Vacheron (Sancerre) car ceux-ci ne souhaitent plus apparaître sur Internet. Voici un lien pour télécharger la liste de leurs vins. Le cas échéant, nous vous invitons à nous transmettre votre commande par courrier (règlement par chèque) ou par e-mail (règlement par virement).

--------------------------

Enfin, en conclusion de cette sélection, nous avons retenu la confidentielle huile d'olive du Château Talbot domaine Saint-Andrieu.

Une huile exceptionnelle, entre l'artichaut frais, l'amande verte et la noisette, d'autant plus ardente qu'il s'agit de la nouvelle récolte 2021 pressée en décembre dernier, et à laquelle notre comité de dégustation n'a d'ailleurs pas hésité à attribuer la note de 200/100 !!!