Éditorial

Éditorial 15 avril 2021

 

Alors que les vaccins nous laissent entrevoir des jours meilleurs (cet été ?), nous avons grand plaisir à vous transmettre notre nouveau catalogue "Printemps-Été 2021".

Le vin, synonyme de convivialité, de partage et de plaisir, saura nous accompagner comme il se doit pour célébrer ces moments d'une liberté (plus ou moins ?) enfin retrouvée.

------------------
 Bordeaux

Les derniers Bordeaux 2018 attendus sont arrivés cet hiver dans nos chais :

Si 2018 est bien un grandissime millésime pour les Bordeaux rouges, la riche densité de chair et la fermeté tannique de ses vins (dans la lignée des 2010) réclameront patience et longueur de temps avant de s'exprimer au mieux. Ils se referment déjà et resteront certainement mutiques jusqu'au moins 2030-2035 pour les plus grands crus.

Les 2017, à meilleur prix et dotés d'une belle fraîcheur aromatique sur un profil tendre et velouté, sont conseillés aux impatients. M. Galloni (Vinous) les a commentés après mise au printemps 2020 en leur accordant d'excellentes notes, parfois supérieures à celles de 2015 ou 2016, voire 2015 et 2016 :

Ce catalogue est aussi l'occasion du retour de grands crus dans nos sélections :

  • Rollan de By et Haut-Condissas, deux crus parmi les plus exemplaires du nord du Médoc,
  • Duhart-Milon, Pauillac en grand progrès et dont le style s'affine pour se rapprocher de celui de son grand frère Lafite-Rothschild,
  • Beauséjour Duffau-Lagarosse, petit joyau au sommet du coteau de St-Émilion sous la conduite experte du tandem Thienpont/Derenoncourt.

Un dernier mot bordelais pour saluer l'heureuse initiative du Bordeaux Supérieur L'Isle Fort avec sa Cuvée Précieuse, expression d'une vigne (1,9 ha) à l'écosystème respecté et à la biodiversité préservée. Préciosité qui ne se retrouve pas dans les prix (15 à 17 € la bouteille) mais que signale une présentation soigné.

------------------
Offres Dégustation

Nous vous proposons comme toujours quatre Offres Dégustation, pour vous faire découvrir un nouveau domaine, un nouveau vin ou une réussite particulière, tout en profitant d'un prix remisé :

  • le Blanc de Rollan de By 2019, enthousiasmant vin blanc possédant un gras digne d'un Meursault. Grâce à son climat tempéré par l'embouchure de la Gironde, la pointe nord du Médoc devient le meilleur terroir pour élaborer de grands Bordeaux blancs.
  • les 6 premiers millésimes de Montlandrie de 2011 à 2016, frais, floral, au fruité croquant et juteux. Peu de crus bordelais méritent aussi bien le qualificatif de "vin vibrant" que Montlandrie, le Côtes de Castillon du regretté Denis Durantou, malheureusement disparu l'an dernier.
  • Latour-Martillac rouge 2015, le grand classique de Pessac-Léognan, précis, fin et distingué, dans un grand millésime. Un modèle !
  • Quintus 2017. Si l'arrivée de Haut-Brion en 2012 en terres saint-émilionnaises avait fait grand bruit, il aura fallu attendre 2017 pour que la patte "Haut-Brion"se révèle pleinement : frais et suave, tendu et raçé, plus cabernet franc que merlot, et comme l'a écrit M. Quarin « C'est vraiment très bon ».

------------------
Vin de France

Jusque-là, Vin de France était la dénomination fourre-tout de la production industrielle de vins de table bas de gamme. Depuis une dizaine d'années, nous voyons un nombre croissant de producteurs talentueux, souvent jeunes, préférer sortir du carcan réglementaire des appellations d'origine, donner libre court à leur imagination et étiqueter sans contrainte leur vin en Vin de France :

  • Bordeaux blanc sec : Le Retout blanc, avec son encépagement atypique (Sauvignon gris, Gros Manseng, Mondeuse blanche, Savagnin).
  • Margaux : Closeries des Moussis "Moineaux", recalé au classement en AOP Margaux pour son millésime 2018 (jugé atypique ?).
  • Val de Loire : Les Argiles et Baudoin, deux vins du Domaine Chidaine qui ne sont plus en AOP Vouvray car vinifiés de l'autre côté du pont (!), et le Domaine Les Poëte qui déclasse désormais tous ses vins pour "retrouver du temps à consacrer à ses vignes".
  • Cahors : la cuvée Sidérolithe du Domaine Cosse-Maisonneuve, car pur cabernet franc et sans malbec sur les coteaux du Quercy.
  • Corse : il y a longtemps que le Domaine Abbatucci s'est affranchi des AOP pour pouvoir utiliser les vieux cépages autochtones qui font sa réputation. Ses 3 plus grands vins blancs font partie des nouveautés de ce catalogue.

------------------

Enfin, vous trouverez également dans notre sélection un original coffret Porto+Thé proposé par le couple Niepoort (l'accompagnement idéal du petit-déjeuner au digestif...). Car, comme le disait fort justement Anthelme Brillat-Savarin, « le thé peut parfaitement remplacer le vin au petit-déjeuner » !