Éditorial

Éditorial 11 octobre 2019

 

Madame, Monsieur,

Nouvelle saison, nouvelle sélection "Automne-Hiver 2019/2020", plus de 1000 vins dûment choisis pour leur qualité, leur typicité et/ou leur rapport qualité/prix.

Cette année, notre offre s'élargit avec une centaine de références supplémentaires, pour davantage de choix, de millésimes, de producteurs, d'appellations et d'offres. Sans changer nos principes : des crus triés sur le volet, dont la réputation est acquise ou en devenir, pratiquant une viticulture émérite et responsable, méritant de figurer dans la cave et sur la table de tout amateur. Et comme toujours, des bouteilles en parfait état de fraîcheur, aucun achat en vente aux enchères, en retour d'exportation, foires aux vins, etc.

––-------------------

Le millésime 2017 est en cours de mise en bouteille et commence à rentrer dans nos chais. Il couvre une bonne part des nouveautés de ce catalogue, tant à Bordeaux qu'en Bourgogne.

À Bordeaux, 2017 est un beau millésime de lente maturation sous l'effet d'un été sans excès de chaleur, que l'on peut qualifier d'"océanique" par opposition aux millésimes "méditerranéens" qui l'environnent : 2015, 2016, 2018 (et bientôt 2019), de grandes chaleur et sécheresse. Manifestement, le réchauffement climatique inverse la donne à Bordeaux, les millésimes océaniques comme 2017 devenant exceptionnels tandis que les méditerranéens sont courants. 2017 a donc donné :

• des blancs secs éclatants, exemplaires de pureté, de vivacité et d'intensité. La réussite est majeure et généralisée.

• des liquoreux "à l'ancienne", volumineux, riches et puissants, partis pour une très longue garde.

• des rouges étonnamment tendres et veloutés. La puissance n'est pas la marque du millésime 2017 mais bien le moelleux et le charme. Ils seront rapidement accessibles, dès 2021 pour les crus bourgeois, avant 2025 pour la majorité des crus classés.

En Bourgogne, 2017 est une année précoce et généreuse (parfois trop), avec :

• de beaux blancs, amples et riches tout en restant équilibrés.

• des rouges en dessous de 2015 et 2016 mais dans un style solaire, rond et soyeux, avec des fruités 'sucrés'. Comme l'a titré la revue Bourgogne Aujourd'hui pour les Bourgognes rouges : « Millésime 2017, vous allez l'adorer ! ».

––-------------------

Quatre Offres Dégustation vous permettront de découvrir de nouveaux crus à un prix toujours attractif (avec des remises de -10% à -15%) :

  • Carmes de Rieussec 2016, le second vin de Rieussec à Sauternes, à l'imbattable rapport qualité/prix sur Sauternes : 16,50 € la bouteille.
  • Haut-Bailly 2017, grand cru classé de Pessac-Léognan, le velouté du millésime 2017 sied comme un gant au classicisme raffiné du cru : 100,80 € la bouteille.
  • Bellefont-Belcier 2017, grand cru classé de Saint-Émilion, sur un terroir de premier ordre plein coteau coincé entre Larcis-Ducasse et Le Tertre-Rôteboeuf. Premier millésime et premier coup de maître de la nouvelle équipe en place, d'une douceur tannique superlative : 40,00 € la bouteille.
  • Domaine Arlaud Charmes-Chambertin 2017, grand cru bio, où la vigueur du terroir (on est à Gevrey-Chambertin) est en parfaite adéquation avec le soyeux du millésime et la finesse de fruit du Domaine : 115,00 € la bouteille.

Plusieurs Caisses Panachées complètent nos sélections cette saison :

  • "La Biodynamie de Précision" : une caisse spéciale où sont réunis les six premiers millésimes certifiés du Ch. Pontet-Canet, de 2008 à 2013, incluant 2009 et 2010 tous deux notés 100/100 par Parker : 780,00 € la caisse de 6 bouteilles.
  • "Sauternes 5 Étoiles" : les 5 premiers crus classés de la commune de Bommes ont réuni leur millésime 2016 dans une caisse originale contenant une bouteille de chaque cru, plus une sixième bouteille inédite résultant de l'assemblage de leurs cinq vins : 418,00 € la caisse de 6 bouteilles.
  • "Magique Pinot Noir" : un tour du Monde en 6 étapes pour découvrir les innombrables facettes de ce cépage : 200,00 € l'assortiment de 6 bouteilles.

La page Magnums de Légende regroupe 27 grands crus bordelais dans les grands millésimes, chaque magnum logé dans sa caisse bois d'origine étampée du Château. De 60,00 € (Poujeaux 2016) à 470,00 € (Cos d'Estournel 2010), à placer sur vos tables de fêtes ou à glisser sous le sapin.

––-------------------

Nombre de nouveaux vins et domaines font leur entrée (ou leur retour) dans nos pages, parmi lesquels :

 - Champagne : le très attendu millésime 2008 de Bollinger, Égly-Ouriet et Pol Roger

 - Bordeaux : Clos Louie, Domaine de l'A, Tour de Mons, Siran, Beychevelle, Petit-Mouton, Marquis de Calon-Ségur, Clos L'Église, Poesia, Carillon d'Angélus...

 - Bourgogne : Clos des Lambrays

 - Rhône Nord : Domaine Georges Vernay

 - Centre Loire : Domaine Les Poëte

 - Cahors : Domaine Cosse-Maisonneuve

 - Allemagne : Weingut Friedrich Becker (Palatinat)

 - Italie : Cantina Vietti (Piémont), Guidalberto (Toscane)

––-------------------

Enfin, c'est le Moscatel del Douro de Niepoort qui a été choisi pour clore cette saison. Élaboré avec des muscats à petits grains, millésime 2000, à l'apéritif ou en entrée de repas (foie gras), idéal pour affronter l'hiver.

––-------------------