Catalogue

Les prix indiqués s'entendent T.T.C. franco de port (France continentale) dès 48 bouteilles.
Pour moins de 48 bouteilles, la participation aux frais de port (France continentale) est de 24.00 €.
Nous consulter pour la Corse, les Dom-Tom, l'export hors Europe.

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Même s'ils disposent d'un potentiel de garde exceptionnel, nous conseillons de goûter les Sauternes dès leur première jeunesse.
Ils ne présentent pas d'astringence tannique et leur complexité aromatique est alors fabuleuse !

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Les dates d'apogée sont précisées à titre indicatif. Elles peuvent varier en fonction de votre goût et de la température moyenne de votre cave.

Bouteille bouchonnée ? Voyez à la fin de la rubrique "Conditions générales de vente" la conduite à tenir dans ce cas.

« Un bon vin, c'est comme un bon livre. On se régale de cépages.... »

« Champagne ! Parce qu'aucune grande histoire n'a commencé autour d'un bol de salade. »

« Je viens de sauver du vin. Il était pris dans une bouteille »

« Conseil de modération : Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier. » Oscar Wilde

« Pouilly fumé : vin qu'il est recommandé de consommer avec du saumon fuissé. » Marc Escayrol

« Un verre de vin, c'est bon pour la santé. Le reste de la bouteille, c'est bon pour le moral! »

Catalogue Printemps-Été
2020

Il arrive parfois que l'adéquation entre le climat du millésime, la qualité du terroir et les soins apportés par les hommes atteignent la perfection. Nous gageons que les vins ci-dessous entreront dans la légende quand ils parviendront à leur apogée.

Nous vous les proposons uniquement en magnum car le vieillissement en grand volume est meilleur, et aussi parce que les émotions sont encore plus grandes quand elles sont partagées.

Chacun de ces magnums est présenté individuellement dans sa caisse bois d'origine, étampée du Château.

 

  • 3745
    2017 Lalande de Pomerol
    • Rouge
    93,33 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Appliquant les mêmes principes de culture et de vinification qu’à Angélus, Hubert de Boüard a porté son château de Lalande de Pomerol en tête de son appellation. Vins riches et luxueusement élevés, d’un charme fou, à chaque millésime encensés par les critiques.

    Constatant l'ampleur des dégâts (95%) de la gelée de fin avril 2017 à La Fleur de Boüard, Hubert de Boüard et sa fille Coralie n'ont pour autant pas baissé les bras et ont décidé de bichonner les quelques grappes restantes.
     
    100% merlot, profond, charnu, suave et distingué, caressant en milieu de bouche et concluant sur une finale élancée et plus énergique, leur superbe 2017 est une étonnante réussite, sûrement rendue possible par l'infime récolte (20 hl produits sur 40 ha de vignes, soit un rendement minuscule de 0,5 hl/ha, à peine un centième d'une vendange normale !) .
     
    Et, faisant d'une pierre deux coups, ils en ont profité pour célébrer leur 20ème année à La Fleur de Boüard en mettant leur 2017 uniquement en 1000 magnums numérotés spécialement décorés par l'artiste Petrusse Reynen.
    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2022/2037
    En savoir plus
  • 3047
    2016 Pessac-Léognan rouge
    • Rouge
    99,17 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Racheté en 1988 puis rénové de fond en comble, Malartic-Lagravière retrouve le style fin, droit et racé‚ qui avait fait son succès dans les années 50 et 60.

    Noté 17,5/20 par la Revue du Vin de France en novembre 2017 (Hors-série n°33) « Impressionnante finale explosive ».

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2023-2036
    En savoir plus
  • 2550
    2015 Pessac-Léognan rouge
    • Rouge
    87,50 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Racheté en 1988 puis rénové de fond en comble, Malartic-Lagravière retrouve le style fin, droit et racé‚ qui avait fait son succès dans les années 50 et 60.

    Noté 17,5/20 par la Revue du Vin de France en novembre 2017 (Hors-série n°33) « Impressionnante finale explosive ».

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2040
    En savoir plus
  • 3105
    2016 Moulis
    • Rouge
    50,83 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Racheté en 2008 par M. Cuvelier (Clos Fourtet), une nouvelle ère commence à Poujeaux sous la conduite de MM. Thienpont et Derenoncourt. Par son élégance et sa texture veloutée, Poujeaux peut être confondu en dégustation avec les Saint-Julien.

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2023-2038
    En savoir plus
  • 2546
    2015 Margaux
    • Rouge
    • Vin bio certifié
    80,00 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Plus petit cru classé de Margaux (8 ha), Ferrière est un Margaux traditionnel, franc et plaisant, moyennement puissant mais parfaitement équilibré. Sa capacité au vieillissement est indéniable. Même propriétaire que Haut-Bages-Libéral. En conversion bio depuis le millésime 2012, certifié bio à partir du millésime 2015, et maintenant dans le palmarès des 25 meilleurs producteurs français pour le guide Bettane&Desseauve 2020. Bravo !

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2040
    En savoir plus
  • 331
    2010 Margaux
    • Rouge
    110,00 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    L'arrivée de M. Derenoncourt comme consultant en 2002 a relancé Prieuré-Lichine, en lui conférant tout d'abord une meilleure dimension aromatique grâce à une maturité des raisins plus aboutie. La limitation des rendements depuis 2009 s'est traduite par un supplément de densité et de volume, ce qui lui manquait pour rivaliser avec ses pairs.

    Le 2010 a été noté 92/100 par Wine Advocate.

    Re-dégusté 10 ans après par la Revue du Vin de France, il est noté 16/20 « gourmand, fluide et agréable [...] Un joli margaux prêt à boire ».

    À boire ou à garder :
    Attendre 1 à 2 ans
    Apogée :
    2022-2036
    En savoir plus
  • 2545
    2015 Margaux
    • Rouge
    • Vin en démarche bio
    95,83 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    En conversion biologique à partir de 2013, Durfort-Vivens a été l'un des tout premiers crus classés du Médoc à revendiquer et afficher la certification bio dès 2016. M. Bettane en est l'un des plus fervents défenseurs « le rapport qualité/prix reste absolument unique à ce niveau de qualité de terroir et de travail », notant 17,5-18/20 le 2015 « grande allonge brillante, volume ultra racé, énergie ».

    Voir le film de présentation du Ch. DURFORT-VIVENS

    Pour M. Bettane, 17,5-18/20 le 2015 « Grande allonge brillante, volume ultra racé, énergie ».

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2040
    En savoir plus
  • 1753
    2016 Margaux
    • Rouge
    104,17 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Après les errements de l'ancienne direction, une jeune équipe (la même qu'au Château du Tertre) dirige maintenant Giscours, revenu depuis 1998 au meilleur de sa forme dans le style ferme et ample qui est le sien.

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2024-2040
    En savoir plus
  • 2564
    2015 Saint-Julien
    • Rouge
    81,67 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Dans l’ombre de son grand frère (Léoville-Barton), Langoa-Barton avec un vignoble d’à peine 17 ha est le plus petit et le moins connu des crus classés de Saint-Julien. Pour autant, il offre le fruité élégant et gracieux des Saint-Julien avec une remarquable capacité de vieillissement. Et un prix des plus raisonnables !

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2024-2035
    En savoir plus
  • 2553
    2015 Saint-Julien
    • Rouge
    95,00 € HT la caisse bois de 1 magnum 150cl
    En savoir plus

    Les progrès patents de Saint-Pierre depuis 2003 le placent maintenant en grand rival de ses pairs à Saint-Julien, les devançant même en profondeur de chair.

    Brillant 2014, coup de coeur dans le guide vert de la Revue du Vin de France, noté 17,5/20 par M. Bettane « bouche harmonieusement construite, superbe grain de tannin, longueur délicate mais profonde. Grande réussite ».

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2038
    En savoir plus