Catalogue

Les prix indiqués s'entendent T.T.C. franco de port (France continentale) dès 48 bouteilles.
Pour moins de 48 bouteilles, la participation aux frais de port (France continentale) est de 24.00 €.
Nous consulter pour la Corse, les Dom-Tom, l'export hors Europe.

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Même s'ils disposent d'un potentiel de garde exceptionnel, nous conseillons de goûter les Sauternes dès leur première jeunesse.
Ils ne présentent pas d'astringence tannique et leur complexité aromatique est alors fabuleuse !

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Les dates d'apogée sont précisées à titre indicatif. Elles peuvent varier en fonction de votre goût et de la température moyenne de votre cave.

Bouteille bouchonnée ? Voyez à la fin de la rubrique "Conditions générales de vente" la conduite à tenir dans ce cas.

« La première qualité d’un grand vin est d’être rouge. » Winston Churchill

« La différence entre Dieu et un critique de vin ?
On n'a jamais vu Dieu se prendre pour un critique de vin
. » Anonyme

« Le thé peut parfaitement remplacer le vin au petit-déjeuner. » Anthelme Brillat-Savarin

« Le vin est la plus douce des médecines douces. » Anonyme

« Pouilly fumé : vin qu'il est recommandé de consommer avec du saumon fuissé. » Marc Escayrol

« Le bon vin est trop cher et le mauvais, trop mauvais. » Jack Rollan

«Ici le shérif s’appelle Yquem, le Rio Bravo le Ciron, et l’or le Sauternes.» John Wayne

«Wine is a constant proof that God loves us and wants us to be happy.» Benjamin Franklin

Catalogue Printemps-Été
2019

Ces offres "Printemps-Été 2019" sont destinées à vous faire découvrir un producteur, un millésime, un nouveau vin ou une valeur confirmée, assortis d'un prix attractif. Elles resteront valables jusqu'au 15 octobre 2019, sauf en cas d'épuisement de nos stocks.

  • 3260
    2014 Bordeaux Supérieur rouge
    • Rouge
    96,00 € HT 120,00 € HT les 12 bouteilles 75cl
    En savoir plus

    Le second vin de Grée Laroque, astucieusement dénommé, créé en 2011 avec les jeunes vignes (15 ans) de merlot. Tendre et charmeur, assis sur des tanins jeunes mais déjà dociles, un très beau Bordeaux facile d'approche et bien fait.

    Minuscule pépite de 2,5 ha au nord de Libourne, le Château Grée Laroque produit sous les conseils de M. Derenoncourt depuis 2000 un des Bordeaux les plus naturels et savoureux qui soit, avec une application et une régularité qui forcent le respect... et l'admiration.

    Judicieusement dénommé, son second vin 'Le Second de Grée' est pur merlot, issu de vignes plantées en 2003, avec comme définition d'être « un véritable jus de raisin fermenté exhalant fraîcheur et gourmandise de fruits ».

    Pas de certification biologique officielle mais une démarche plus que respectueuse de l'écosystème. Le millésime 2014, juteux et rafraichissant, arrivant à son apogée, titre 13,5° d'alcool.

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2018-2024
    En savoir plus
  • 3262
    2016 Pessac-Léognan rouge
    • Rouge
    282,00 € HT 320,00 € HT la caisse bois de 6 bouteilles 75cl
    En savoir plus

    Racheté en 1988 puis rénové de fond en comble, Malartic-Lagravière retrouve le style fin, droit et racé‚ qui avait fait son succès dans les années 50 et 60.

    « Malartic-Lagravière 2016 offre un mariage profondément fascinant de fruits rouges, de baies pourpres et de notes plus fraîches et plus vives qui donnent au vin sa délicatesse. La lavande, le pétale de rose et la menthe ajoutent à ce vin finement racé une tonalité surprenante. Il s'avère magnifique. Plus important encore, c'est un délice impressionnant dès aujourd'hui. » Noté 94/100 après la mise en bouteille.

    Antonio Galloni – vinous.com janvier 2019

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2023-2036
    En savoir plus
  • 3261
    2014 Haut-Médoc
    • Rouge
    126,00 € HT 150,00 € HT les 12 bouteilles 75cl
    En savoir plus

    Bien que fort réputé au XIXème siècle (ses vignes jouxtent celles de Cantemerle), Belle-Vue n’existait plus depuis 1936. Reconstitué en 1996, Belle-Vue est une des étoiles montantes du sud Médoc. Mariage heureux entre une forte proportion (20%) de petit verdot, pour un fruité explosif, et un élevage soigné. Mme Mulliez poursuit avec application l'œuvre de son mari décédé (beaucoup trop jeune) en 2010.

    « Le château Belle-Vue jouxte les parcelles de Cantemerle. Le terroir alterne argiles et graves, l'encépagement est fortement marqué par le petit verdot [20%]. Les derniers millésimes confirment la pleine forme de ce cru bourgeois, longtemps considéré comme une valeur montante, et désormais à l'égal des crus classés. Les vins, d'un style moderne, avec du fruit et un joli potentiel, sont aussi accessibles assez rapidement. » Coup de coeur dans le guide 2017, noté 16/20 dans le guide 2019. 13°5 d'alcool.

    La Revue du Vin de France – Guide 2019

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2019-2025
    En savoir plus
  • 3263
    2016 Saint-Émilion
    • Rouge
    185,00 € HT 210,00 € HT la caisse bois de 6 bouteilles 75cl
    En savoir plus

    Quatrième grand cru classé sous la direction du duo Derenoncourt/Thienpont (comme Beauséjour-Duffau, Pavie-Macquin et Larcis-Ducasse). Avec 70% de merlot et un prix plus qu'abordable, Berliquet est LA bonne affaire si vous recherchez un Saint-Émilion racé, généreux et d'une approche rapide et facile. Ce cru vient d'être racheté (été 2017) par son voisin, château Canon (groupe Chanel).

    2016 est le dernier millésime du Château Berliquet conduit et vinifié par le tandem Nicolas Thienpont et Stéphane Derenoncourt, avant d'être racheté par son voisin Château Canon (groupe Chanel).

    « Berliquet 2016 se comporte comme je m'y attendais compte tenu de ses qualités en barrique. Le bouquet est séduisant, si ce n'est spectaculaire, avec des arômes de mûre, de cigare, de sauge et de thym. La bouche est mi corsée avec une bonne intensité et plus de profondeur et de corps que les Berliquet d'autrefois. La finale saline appelle une autre gorgée. Savourez ce Saint-Émilion au cours des dix ou vingt prochaines années. » Noté 92/100 après la mise en bouteille.

    Neal Martin – vinous.com janvier 2019

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2024-2036
    En savoir plus