Monde du vin

Où sont les vignes bio en France ?

29/11/2019

Dans son hors-série "Bordeaux au-delà des préjugés" de novembre 2019, la Revue du Vin de France présente la répartition des surfaces en culture biologique (ou en conversion) au sein des principaux vignobles français :

  • Jura : 24,4% (476 ha)
  • Corse : 23,6% (1 454 ha)
  • Vallée du Rhône : 20,8% (14 393 ha)
  • Alsace : 17,1% (2 674 ha)
  • Roussillon : 16,1% (4 263 ha)
  • Sud-Ouest : 14,3% (7 575 ha)
  • Vallée de la Loire : 12,7% (7 298 ha)
  • Savoie : 11,1% (233 ha)
  • Languedoc : 10,9% (26 871 ha)
  • Bordeaux : 10,3% (10 817 ha)
  • Provence : 10% (2 674 ha)
  • Bourgogne : 7,8% (2 300 ha)
  • Beaujolais : 6,8% (1 120 ha)
  • Champagne : 2,6% (875 ha)

Bordeaux, malgré son climat océanique, est proche de la moyenne nationale (12%), possède l'un des 3 plus grands vignobles en bio (derrière le Languedoc et la Vallée du Rhône) et compte à ce jour plus de 700 domaines bios.

L'occasion de rappeler que la France, avec 83 000 hectares cultivés en bio, est actuellement le troisième pays au Monde pour la viticulture biologique.

The Wine Advocate filiale de Michelin

25/11/2019

Après avoir pris en 2017 40% de The Wine Advocate, la revue fondée en 1978 par Robert Parker, Michelin vient de monter sa participation à 100%, dans le but de devenir le leader de la critique gastronomique et œnologique.

La diffusion mondiale de la revue s'en trouvera certainement amplifiée, la crainte de notes standards et consensuelles tout autant (cf. le départ d'Antonio Galloni en 2013 et de Neal Martin en 2017).

Plus d'informations

Trump favorise les plus riches...

09/10/2019

... AMÉRICAINS AMATEURS DE VIN ET PRODUCTEURS FRANÇAIS.

En instaurant de nouvelles taxes (plainte Boeing vs Airbus) pour les vins français importés aux USA, Donald Trump pénalise clairement les œnophiles américains moins fortunés.

Ainsi, sont exemptés de taxes :

• les eaux-de-vie de vin (Cognac, Armagnac...), les Champagnes et plus généralement tous les vins mousseux.

• les vins ayant un degré alcoolique supérieur à 14° (?), c'est-à-dire le plus souvent les meilleurs terroirs dans les plus grandes années. Un exemple avec les 10 derniers millésimes de Cheval-Blanc : seuls 2009, 2010, 2015, 2016 et 2018 titrent plus de 14° et échapperont à la nouvelle taxe, tandis que 2011, 2012, 2013, 2014 et 2017 seront taxés.

• les contenants de plus de 2 litres, donc les grands formats comme double-magnums, jéroboams, impériales, etc.

Tous les autres vins tranquilles français, blancs ou rouges, jusqu'à 14° inclus, en demi-bouteille, bouteille ou magnum, c'est à dire les vins de consommation plus courante, supporteront la nouvelle taxe additionnelle de 25% (!) à partir du 18 octobre prochain.

Même cause, mêmes effets chez les producteurs français :

Les champenois, les plus grands crus produisant les vins les plus riches et/ou dans les plus grands formats continueront à exporter aux U.S.A. sans taxe.

Les autres vignerons, devenus non concurrentiels vis-à-vis des vins argentins, australiens, chiliens, italiens, etc., verront le marché américain se fermer à eux.