Monde du vin

Nouveau classement des crus bourgeois du Médoc

20/02/2020

Suite à l'annulation du précédent classement en 2007, le classement historique des crus bourgeois du Médoc avait été remplacé par un simple label délivré annuellement.

Le nouveau classement renoue avec la tradition : désormais valable 5 ans (du millésime 2018 au millésime 2022 inclus), il distingue à nouveau les crus bourgeois selon une hiérarchie à 3 niveaux.

  • Après dégustation à l'aveugle de cinq millésimes, 249 "crus bourgeois" ont été retenus au sein des huit appellations du Médoc.

  • Parmi eux, 56 Châteaux obtiennent le titre de "crus bourgeois supérieurs", dont plusieurs présents dans nos sélections : Lousteauneuf, Lamothe-Bergeron, Du Retout, Fonréaud, Deyrem-Valentin, La Tour de Mons et Tour des Termes.

  • Au sommet de la pyramide, seuls 14 crus décrochent la plus haute distinction de "crus bourgeois exceptionnels", dont Belle-Vue, Charmail et Lilian-Ladouys.

Si ne pouvons que saluer ce nouveau classement, plus pérenne et plus lisible pour les consommateurs, nous regrettons néanmoins que de nombreux crus émérites du Médoc n'aient pas souhaité en faire partie (Sociando-Mallet, Gloria, Ormes de Pez, Haut-Marbuzet, Poujeaux, Chasse-Spleen...). Mais peut-être seront-ils là en 2025... ?

Plus d'informations

Primeurs 2018 : Après 6 mois d'élevage

24/01/2020

Neal Martin a publié en fin d'année ses notes de dégustation des Primeurs 2018.

Exceptionnellement tardive, cette dégustation est d'autant plus instructive que ce sont des vins affinés par plus de 6 mois d'élevage en barriques, donc plus proches du produit final, qui ont été jugés.

Comme tous les autres dégustateurs avant lui, Neal Martin salue la qualité du millésime 2018 à Bordeaux, d'un niveau "très bon à excellent", même s'il le place après 2016, 2010 et 2005.

Plus d'informations

Mercato 2019

27/12/2019

Comme chaque année, plusieurs châteaux ont changé de mains. Étonnamment, en 2019, les principales transactions concernent des crus du sud du Médoc :

• Ch. Dauzac (5ème grand cru classé de Margaux) acheté en début d'année par la famille Roulleau (entreprise de propreté SAMSIC),
• Ch. Cambon La Pelouse (Haut-Médoc) acheté par un géant australien du vin, TREASURY WINE ESTATE,
• Ch. La Tour de Mons (Margaux) acheté par la famille Perrodo (Ch. Labégorce, Ch. Marquis d'Alesme),
• Ch. Lamothe-Bergeron (Haut-Médoc) acheté fin novembre par la caisse de prévoyance CAPSSA,
• Ch. Cantenac-Brown (3ème grand cru classé de Margaux) vient tout juste d'être acheté par la famille LE LOUS (pansements URGO).