Catalogue

Les prix indiqués s'entendent T.T.C. franco de port (France continentale) dès 48 bouteilles.
Pour moins de 48 bouteilles, la participation aux frais de port (France continentale) est de 24.00 €.
Nous consulter pour la Corse, les Dom-Tom, l'export hors Europe.

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Même s'ils disposent d'un potentiel de garde exceptionnel, nous conseillons de goûter les Sauternes dès leur première jeunesse.
Ils ne présentent pas d'astringence tannique et leur complexité aromatique est alors fabuleuse !

Toutes les bouteilles, toutes appellations et tous formats confondus, peuvent être panachées même à l'unité, en toute liberté et sans frais.

Les dates d'apogée sont précisées à titre indicatif. Elles peuvent varier en fonction de votre goût et de la température moyenne de votre cave.

Bouteille bouchonnée ? Voyez à la fin de la rubrique "Conditions générales de vente" la conduite à tenir dans ce cas.

« La première qualité d’un grand vin est d’être rouge. » Winston Churchill

« La différence entre Dieu et un critique de vin ?
On n'a jamais vu Dieu se prendre pour un critique de vin
. » Anonyme

« Le thé peut parfaitement remplacer le vin au petit-déjeuner. » Anthelme Brillat-Savarin

« Le vin est la plus douce des médecines douces. » Anonyme

« Pouilly fumé : vin qu'il est recommandé de consommer avec du saumon fuissé. » Marc Escayrol

« Le bon vin est trop cher et le mauvais, trop mauvais. » Jack Rollan

«Ici le shérif s’appelle Yquem, le Rio Bravo le Ciron, et l’or le Sauternes.» John Wayne

«Wine is a constant proof that God loves us and wants us to be happy.» Benjamin Franklin

Catalogue Printemps-Été
2019

Il arrive parfois que l'adéquation entre le climat du millésime, la qualité du terroir et les soins apportés par les hommes atteignent la perfection. Alors, les vins touchent au sublime et leur souvenir hante longtemps nos mémoires. Nous gageons que les vins présentés sur cette page entreront dans la légende quand ils parviendront à leur apogée.

Nous vous les proposons uniquement en magnum car le vieillissement en grand volume est meilleur, et aussi parce que les émotions sont encore plus grandes quand elles sont partagées.

Chacun de ces magnums est présenté individuellement dans sa caisse bois d'origine, étampée du Château.

  • 2010 Margaux
    • Rouge
    111,67 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    L'arrivée de M. Derenoncourt comme consultant en 2002 a relancé Prieuré-Lichine, en lui conférant tout d'abord une meilleure dimension aromatique grâce à une maturité des raisins plus aboutie. La limitation des rendements depuis 2009 s'est traduite par un supplément de densité et de volume, ce qui lui manquait pour rivaliser avec ses pairs.

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2022-2036

    Le 2010 a été noté 92/100 par Wine Advocate.

    En savoir plus
  • 2009 Margaux
    • Rouge
    111,67 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    L'arrivée de M. Derenoncourt comme consultant en 2002 a relancé Prieuré-Lichine, en lui conférant tout d'abord une meilleure dimension aromatique grâce à une maturité des raisins plus aboutie. La limitation des rendements depuis 2009 s'est traduite par un supplément de densité et de volume, ce qui lui manquait pour rivaliser avec ses pairs.

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2018-2032
    En savoir plus
  • 2015 Margaux
    • Rouge
    98,33 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    2013 est la première année de conversion biologique, ce qui fait de Durfort-Vivens le premier cru classé du Médoc à revendiquer et afficher la certification bio à partir du millésime 2015 (Pontet-Canet l'est déjà mais ne l'affiche pas, Palmer est annoncé pour 2016). Un grand bravo à Gonzague Lurton et toute son équipe !

    Voir le film de présentation du Ch. DURFORT-VIVENS

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2040
    En savoir plus
  • 2016 Margaux
    • Rouge
    106,67 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Après les errements de l'ancienne direction, une jeune équipe (la même qu'au Château du Tertre) dirige maintenant Giscours, revenu depuis 1998 au meilleur de sa forme dans le style ferme et ample qui est le sien.

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2024-2040
    En savoir plus
  • 2015 Saint-Julien
    • Rouge
    81,67 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Dans l’ombre de son grand frère (Léoville-Barton), Langoa-Barton avec un vignoble d’à peine 17 ha est le plus petit et le moins connu des crus classés de Saint-Julien. Pour autant, il offre le fruité élégant et gracieux des Saint-Julien avec une remarquable capacité de vieillissement. Et un prix des plus raisonnables !

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2024-2035
    En savoir plus
  • 2015 Saint-Julien
    • Rouge
    93,33 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Toujours noir d’encre, toujours délicieusement gras et suave, toujours St-Julien et surtout toujours régulier. Supervisé par M. Derenoncourt à partir de 2009, Talbot a gagné en intensité et en précision aromatique.

    À boire ou à garder :
    Attendre 3 à 5 ans
    Apogée :
    2022-2034

    Noté 17,5/20 par La Revue du Vin de France « Talbot retrouve les sommets avec ce 2015 d'une superbe densité et d'une grande précision dans ses arômes, au côté fruité, suave et généreux ».

    En savoir plus
  • 2015 Saint-Julien
    • Rouge
    96,67 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Saint-Pierre était jusqu'ici le moins connu des 4èmes crus de Saint-Julien, mais ses progrès patents depuis 2003 le placent maintenant en grand rival de ses pairs. Si vous ne le connaissez pas, n'hésitez pas à l'acquérir avant que sa nouvelle renommée ne franchisse les frontières.

    À boire ou à garder :
    Attendre 5 à 10 ans
    Apogée :
    2025-2038
    En savoir plus
  • 2008 Saint-Julien
    • Rouge
    138,33 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Avec l’aide de Michel Rolland, Léoville-Poyferré a gagné depuis 1993 en profondeur, volupté de texture et aptitude au vieillissement. Il se rapproche aujourd'hui de la qualité de ses prestigieux voisins dans lesquels il est enclavé : Léoville-Las Cases et Pichon-Lalande. La compétition entre les trois Léoville est intense mais Léoville-Poyferré l’emporte aujourd'hui par un abord plus facile, plus voluptueux, et un rapport qualité/prix/plaisir supérieur.

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2018-2035
    En savoir plus
  • 2004 Saint-Julien
    • Rouge
    157,50 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Avec l’aide de Michel Rolland, Léoville-Poyferré a gagné depuis 1993 en profondeur, volupté de texture et aptitude au vieillissement. Il se rapproche aujourd'hui de la qualité de ses prestigieux voisins dans lesquels il est enclavé : Léoville-Las Cases et Pichon-Lalande. La compétition entre les trois Léoville est intense mais Léoville-Poyferré l’emporte aujourd'hui par un abord plus facile, plus voluptueux, et un rapport qualité/prix/plaisir supérieur.

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2015-2030
    En savoir plus
  • 1996 Saint-Julien
    • Rouge
    237,50 € HT le magnum 150cl
    En savoir plus

    Avec l’aide de Michel Rolland, Léoville-Poyferré a gagné depuis 1993 en profondeur, volupté de texture et aptitude au vieillissement. Il se rapproche aujourd'hui de la qualité de ses prestigieux voisins dans lesquels il est enclavé : Léoville-Las Cases et Pichon-Lalande. La compétition entre les trois Léoville est intense mais Léoville-Poyferré l’emporte aujourd'hui par un abord plus facile, plus voluptueux, et un rapport qualité/prix/plaisir supérieur.

    À boire ou à garder :
    Prêt à boire
    Apogée :
    2008-2025
    En savoir plus