Éditorial

Éditorial d'avril 2017

Madame, Monsieur,

Tandis qu'un très grand millésime 2016 est en train de naître à Bordeaux, nous avons le plaisir de vous présenter notre sélection "Printemps-Été 2017" de millésimes disponibles, fruit de nos recherches et découvertes des six derniers mois.

Sur Bordeaux, le choix dans le millésime 2014 est renforcé avec 24 nouveaux vins : blancs secs (Larrivet Haut-Brion, Smith Haut-Lafitte...), liquoreux (Rieussec, Suduiraut...) et rouges sur les deux rives (Baron de Brane-Cantenac, Léoville-Poyferré... ou Francs "Les Cerisiers", Angélus...) :

• dès le début, lors des dégustations en primeur au printemps 2015, nous avions qualifié 2014 de bon millésime. Après la mise en bouteille, constatant que nous relevions à chaque fois nos notes, nous avons rehaussé 2014 au rang de très bon millésime pour les rouges de Bordeaux.

• à peine plus cher que 2013 (+10%), 2014 se place comme le meilleur rapport qualité/prix actuel à Bordeaux et ce pour au moins deux ans car nettement moins cher que 2015 (et certainement 2016). Du moins tant que les notations des critiques après mise en bouteille (Wine Advocate est attendu fin juin) n'auront pas réveillé l'intérêt des acheteurs du Monde entier, et donc les cours.

• si 2014 est bien un millésime homogène à Bordeaux toutes appellations confondues, nous accordons une mention spéciale à la réussite du nord de la Gironde, de Pauillac à la pointe du Médoc, avec les crus classés Haut-Batailley, Clerc-Milon, Pontet-Canet, Pichon-Baron, Montrose ou Cos d'Estournel... mais aussi les bourgeois Lousteauneuf, Meyney, Sociando-Mallet, Charmail, Haut-Marbuzet, Potensac, Clos Manou... Parvenus à leur apogée, dans 8 à 10 ans, nous ne serions pas étonnés que ces 2014 fassent alors jeu égal avec les 2015.

-------------------

Les Offres Dégustation (-10%) vous présentent 4 vins qui, chacun dans sa catégorie, sont nos recommandations prioritaires :

Doisy-Daëne 2014, noté 95-97/100 par Wine Advocate à égalité avec Rieussec et Suduiraut, juste derrière Yquem (96-98/100). À 33,33 € la bouteille, le meilleur rapport qualité/prix du millésime à Sauternes est une fois de plus facile à deviner.

Clos Floridène rouge 2013, coup de cœur du guide Bettane + Desseauve, un 2013 miraculeux pour moins de 12,00 € la bouteille, que seul le talent d'un grand viticulteur (Denis Dubourdieu) était à même de réaliser.

Ormes de Pez 2011, excellent cru bourgeois de Saint-Estèphe rattaché à Lynch-Bages, dans un millésime classique maintenant à maturité. 22,50 € la bouteille, les rapports qualité/prix bordelais sont aussi dans le Médoc.

Le Serre Nuove 2011, second vin d'Ornellaia qui, avec ses cépages bordelais, prouve que la Toscane est bien le concurrent direct de Bordeaux en matière d'élégance et de raffinement. Noté 94/100 par Wine Advocate, 44,00 € la bouteille.

-------------------

L'autre grande nouveauté de cette sélection est l'ouverture d'une nouvelle catégorie consacrée au vignoble du Beaujolais, non pas celui des Beaujolais primeurs ou villages, mais celui des crus. Le gamay est l'autre grand cépage de la Bourgogne, capable d'une très grande finesse aromatique et d'une étonnante tenue au vieillissement.

• deux domaines établis, valeurs sûres de leurs appellations respectives, Paul Janin à Moulin à Vent et Jean Foillard à Morgon,

• un "nature", Georges Descombes, adepte des vinifications peu interventionnistes et sans soufre pour conserver toute la pureté du fruité, synonyme de Beaujolais,

• l'étoile montante et future star de la région, Jules Desjourneys.

-------------------

Parmi d'autres nouveautés, nous avons la première sélection des vins de Denis Mortet en Côtes de Nuits, l'arrivée des 2014 de Tardieu-Laurent et des 2015 du Domaine de Villaine, etc.

Pour finir, un clin d'oeil à l'été qui approche avec l'huile d'olive de Provence... du Château Talbot (enfin presque !).

En vous souhaitant une bonne lecture et de belles découvertes,

Très cordialement.