Éditorial

Éditorial 15 octobre 2018

 

Madame, Monsieur,

C'est avec plaisir que nous mettons en ligne cette notre nouvelle sélection semestrielle "Automne-Hiver 2018/2019", plus de 1000 vins dûment choisis d'après leur qualité, leur typicité et leur prix.

Plaisir d'autant plus grand que nous intégrons dans nos pages plus de 100 vins de l'exceptionnel, le mot n'est pas trop fort, millésime 2016 pour les Bordeaux rouges (les plus grands crus disponibles début 2019 apparaîtront sur le prochain catalogue de printemps).

En 2016, les vins rouges ont la puissance aromatique, la maturité et la densité d'un grand millésime bordelais. Mais 2016 sort de l'ordinaire par ses autres qualités très rarement simultanément réunies :

• une grande fraîcheur aromatique, conférant un éclat et une élégance uniques,

• un velouté remarquable malgré une acidité bien réelle mais nullement ressentie,

• une structure tannique douce et soyeuse, d'un grain étonnamment surfin,

• des degrés d'alcool sans excès, 13°5 pour les cabernets, 14°5 pour les merlots.

En résumé, les 2016 sont riches, frais et veloutés. Cette réussite est générale, sur tous les cépages, toutes les appellations et de haut en bas de la gamme (les seconds vins sont hautement recommandables).

L'œnologue Michel Rolland avait dès la fin des vinifications salué la naissance du millésime 2016 : « Dans ma longue carrière [il débuta en 1973], j'ai eu des millésimes de grande qualité, tels 1982, 1989, 1990, 2000, 2001, 2009, 2010, 2015, mais je crois que je viens d'assister à l'élaboration du meilleur ».

––-------------------

Quatre Offres Dégustations sont mises en avant avec une remise de 10% :

la Maison de Champagne DELAMOTTE, connue pour l'excellence de ses chardonnays et qui vient de gagner sa première étoile dans le Guide 2019 Revue du Vin de France, avec sa meilleure cuvée Blanc de Blancs, à 33,50 € la bouteille.

Domaine de l'OSTAL, avec son Minervois-La Livinière Grand Vin 2015, décrit par M. Bettane comme « le vrai mix entre le classicisme et l'élégance bordelaise, et l'exubérance méditerranéenne », à 16,50 € la bouteille.

Château LAGRANGE 2010, belle expression des cabernets sauvignon du Médoc dans un grand millésime, entrant doucement dans sa phase d'apogée, à 55,00 € la bouteille.

Château QUINTUS 2016, son meilleur millésime (créé en 2012), le vin le plus fin et élégant de Saint-Émilion, belle preuve du savoir-faire de l'équipe de Haut-Brion, à 130,00 € la bouteille.

––-------------------

Parmi toutes les nouveautés de cette saison, nous saluons plus particulièrement :

• une liste fournie de grands crus Bordeaux en magnum présentés en caisse bois individuelle d'origine du Château, soit 33 Magnums de Légende à (s')offrir pour les fêtes qui approchent,

• deux Champagnes PIOLLOT, en culture biologique, très bons et d'un prix raisonnable (25,00 et 29,00 € la bouteille),

• un petit (moins de 4 ha) cru bourgeois du sud du Médoc, Clos LA BOHÈME, en culture biologique, des vins tout en douceur et en charme,

• quatre millésimes du Château LES CARMES HAUT-BRION, la révélation des Pessac-Léognan depuis son rachat en 2010 et l'installation d'une équipe talentueuse à sa tête,

• 15 Bourgognes blancs, de 2011 à 2016, du Domaine CHARTRON alors que Jean-Michel Chartron vient d'être doublement élu "Vigneron de l'année" par la revue Bourgogne Aujourd'hui et par le guide Hachette,

• les Bourgognes rouges 2016 des Domaines ARLOT et ARLAUD, tous les deux au meilleur de leur forme et au sommet de la Côte de Nuits,

• en Beaujolais, l'arrivée du millésime 2017 (comparable à 2015, très mûr, concentré et frais) des Domaines DESVIGNES et JANIN. Avec 2014, 2015, 2016 et maintenant 2017, le Beaujolais vit un âge d'or sans précédent.

––-------------------

Enfin, la démarche inédite de 5 premiers crus classés de Sauternes qui ont réuni leur millésime 2016 dans une caisse originale contenant une bouteille de chacun, plus une sixième bouteille inédite résultant de l'assemblage de leurs cinq vins.