Éditorial

 

Éditorial 15 avril 2018

 

Madame, Monsieur,

Nous venons de mettre en ligne notre nouvelle sélection semestrielle "Printemps‐Été 2018", valable jusqu'au 15 octobre prochain.

Tous les Bordeaux 2015 sont maintenant rentrés dans nos chais. Incontestablement, 2015 est de la race des grands millésimes bordelais et les critiques s’en sont fait l’écho comme dernièrement les notes après mise en bouteille de Neal Martin (NM) du Wine Advocate et Antonio Galloni (AG) de Vinous :

• les grands crus classés ont une richesse et une structure garantes d’une belle et longue garde, à l’image des grands 2010 et presque aussi profonds,

• les seconds vins et petits châteaux des deux rives affichent un fruité généreux, expansif, dû à la superbe maturité des raisins. Plus facilement accessibles, leur style flamboyant sans excès rappelle le millésime 2009.

Nous avons donc cherché pour cette saison à vous proposer la liste la plus fournie et la plus pertinente de Bordeaux 2015 hautement recommandables. Seuls écueils : l’épuisement en propriété ou des prix devenus prohibitifs, conséquences d’un succès mondial. Comme par exemple le Château Margaux 2015, aujourd’hui à plus de 1000 € HT la bouteille (en primeur il y a deux ans à 450 € HT). Mais nous n'avons pas manqué le second vin, Pavillon Rouge 2015 (93/100 NM et AG) !

Ainsi, ce sont plus de 100 Bordeaux rouges 2015 qui vous sont présentés :

un tiers des vins à moins de 20,00 € la bouteille. Issus de vignobles moins prestigieux mais tenus par des producteurs talentueux, comme Mauvesin‐Barton 2015, Clos Puy Arnaud Les Ormeaux 2015 ou Puyguéraud 2015, une multitude de crus notés 90/100 et plus, et autant d'occasions de remplir votre cave à bon compte.

un tiers des vins entre 20,00 € et 40,00 € la bouteille. Sur les deux rives, dans chaque appellation, les réussites sont nombreuses. Et parfois même mieux notées que nombre de crus classés, comme Montlandrie 2015 (93/100 AG), Les Griffons de Pichon‐Baron 2015 (93/100 NM) ou Gloria 2015 (92/100 NM).

un tiers des vins au‐dessus de 40,00 € la bouteille. La catégorie sommitale, avec les plus grands crus et les meilleures notes depuis 2010. Sans être les plus chers du marché : Prieuré‐Lichine 2015 (95/100 AG), d'Issan 2015 (95+/100 AG), Branaire‐Ducru 2015 (95/100 AG), Pavie‐Macquin 2015 (97/100 AG).

Les Bordeaux blancs ne sont pas en reste au tableau d'honneur de 2015, avec par exemple en sec Latour‐Martillac 2015 (94/100 NM) ou en liquoreux Carmes de Rieussec 2015 (93/100 AG), Doisy‐Daëne 2015 (96/100 NM), Rieussec 2015 (97/100 AG).

-------------------------------

Pour cette sélection, nous avons retenu quatre vins remarquables en Offres Dégustation (avec une remise de 10%), un blanc et un rouge de Bordeaux, un blanc et un rouge d'ailleurs en France :

"R" de Rieussec 2017, le vin blanc sec de Rieussec, à 15,00 € la bouteille. Vif, riche et expressif (agrumes, ananas, mangue), confirmant l'envol qualitatif de Rieussec depuis 2009.

Clos Floridène rouge 2015, Graves, à 16,50 € la bouteille. À l'image de la réussite des Graves/Pessac-Léognan en 2015, nous rejoignons pleinement l'avis d'Antonio Galloni « c'est un vin absolument magnifique, surtout pour le prix ».

Domaine des Roches Neuves L'Échelier 2016, saumur blanc et bio, à 36,70 € la bouteille. Nul ne sait mieux ciseler les vins blancs secs de chenin, cépage identitaire du Val de Loire, que Thierry Germain et son Domaine des Roches Neuves.

Domaine Denis Mortet Gevrey‐Chambertin "Mes Cinq Terroirs" 2014, à 66,50 € la bouteille. Assemblage des 5 climats du Domaine, une belle synthèse de Gevrey avec un juste équilibre entre tension et séduction. Coup de cœur de la Revue du Vin de France, « highly recommanded, 91-93/100 » pour Wine Advocate.

-------------------------------

Avec aussi l'arrivée du nouveau millésime de producteurs que nous apprécions et suivons régulièrement :

• les 2015 de Tardieu‐Laurent en Vallée du Rhône nord et sud,

• les 2015 du Domaine de l'Ostal en Minervois,

• les 2015 bio du Domaine Françoise André en Côte de Beaune blancs et rouges,

• les 2016 bio du Domaine de Villaine en Bourgogne blancs et rouges.

-------------------------------

Enfin, en produit original, Archibald, un vrai Tonic frais et complexe, sans quinine, ni trop sucré, ni trop amer, 100% français, 100% bio, à goûter seul ou pour dynamiser vos cocktails. Avec 0% d'alcool, la seule bouteille de cette sélection dont vous pourrez user sans aucune modération.

Et, si vous souhaitez poursuivre l'expérience, vous pouvez mixer Archibald avec Folle Envie, apéritif créé il y a 100 ans, et obtenir un Spritz à la française !